aidant au quotidien La dépendance Perte d'autonomie

Comment limiter les risques liés aux troubles de la déglutition ?

Comment éviter les fausses routes

Vous êtes autour de la table et vous partagez un bon repas avec vos parents âgés.

Votre papa commence à tousser.

Il porte ses mains à sa poitrine.

Il cherche sa respiration

Son visage devient rouge.

Vous le regardez, vous vous sentez impuissant, vous cherchez à l’aider, mais vous ne savez pas comment faire.

Vous le voyez se contorsionner.

Il cherche de l’air…

Puis tout d’un coup, il se remet à tousser

Il crache le reste de nourriture qu’il avait dans la bouche

Et vous le voyez, reprendre une longue inspiration

Il se remet peu à peu de la fausse route qu’il vient de faire.

Cela arrive à tout le monde d’avaler de travers, mais lors de pathologie (AVC, démences…) des particules de nourriture ou des liquides peuvent glisser le long de la trachée et infecter les poumons. Ou pire encore, les voies respiratoires peuvent s’obstruer et mettre en jeu le pronostic vital.

Face aux troubles de la déglutition d’un parent âgé ou handicapé, il est souvent nécessaire d’adapter une alimentation adéquate.

Vous trouverez dans cet article quelques techniques et recettes afin de limiter les risques liés aux troubles de la déglutition :

Les conseils à mettre en place afin de limiter les risques liés aux troubles de la déglutition

Face à des troubles de la déglutition récurrents (fausse route), il est nécessaire de mixer les aliments solides et d’épaissir les aliments liquides. Évitez les aliments fibreux. Un bilan par une orthophoniste vous informera sur la consistance à adopter.

Votre parent doit se concentrer sur le moment du repas, sans se laisser distraire par la télévision ou par une conversation parallèle. Évitez les réunions de famille, les amis au moment des repas.

Prendre un aliment à la fois et attendre que la bouche soit vide pour reprendre une bouchée

Si le temps du repas est trop long et le fatigue, peut-être vaut-il mieux privilégier les petits repas. Manger plus fréquemment peut aider à obtenir suffisamment de calories.

S’il mange peu, augmentez les calories en ajoutant de la crème, du beurre, des œufs ou du lait dans l’alimentation.

Pour augmenter l’apport en protéines, utilisez du lait plutôt que de l’eau dans les recettes et ajoutez du lait à la purée de pommes de terre. Préparez des smoothies avec du yaourt, du lait et des fruits mixés. 

Évitez de nourrir quelqu’un au lit. La personne doit avoir une bonne position assise, la tête en avant et non pas renversée en arrière.

Entraînez votre proche à mettre une bouchée de nourriture dans sa bouche, puis abaissez le menton vers la poitrine avant qu’il avale. La technique n’est pas toujours évidente au départ, mais cela favorise le passage des aliments dans l’œsophage.

Dans les cas de démence, la difficulté à avaler est souvent une question de cognition, la personne oublie. Elle adopte la technique du hamster en cachant la nourriture dans sa bouche ou fait tourner en oubliant d’avaler. En tant qu’aidant, votre rôle sera de surveiller.

Si vous réduisez la nourriture en purée, essayez de lui donner un aspect présentable et veiller à respecter ses goûts. Donnez une belle présentation à vos plats afin de donner envie.

Épaississez les boissons avec de l’amidon de maïs ou de pomme de terre ou achetez de l’eau gélifiée.

Les liquides les plus fins (eau, bouillon) peuvent causer le plus de problèmes, en particulier pour les personnes ayant une perte de sensation, qui peut survenir après un accident vasculaire cérébral. Comme ils ne peuvent pas sentir où va le liquide, ils risquent d’aspirer.

Faites attention aux petits morceaux dans les liquides. La soupe aux vermicelles n’est pas recommandée et provoque des fausses routes. Si vous voulez faire une soupe de légumes, mixez-les.

Le brossage des dents et les soins de bouche après les repas sont une étape importante pour prévenir les risques de fausse route. Aidez votre proche à se brosser les dents ou faire un soin de bouche avec une compresse.

Tenez un journal alimentaire en notant ce que votre proche a mangé à chaque repas et en quelle quantité. Cela vous aidera à identifier les aliments problématiques. Et surveillez le poids une fois par semaine afin d’alerter les professionnels de santé des éventuels changements.

Comment faire avaler les médicaments à une personne qui fait des fausses routes ?

Si votre proche avait l’habitude de prendre ses médicaments avec de l’eau, il devra dorénavant les avaler avec de l’eau gélifiée.

Ou alors, les comprimés devront être écrasés et mélangés à un aliment plus épais comme de la compote de pommes.

Les comprimés ont généralement un goût assez dégoûtant, surtout lorsqu’ils fondent dans la bouche.

Utiliser une crème au chocolat ou à la vanille, de la compote ou autre… pour masquer les mauvaises saveurs est toujours une bonne idée.

Important : Certaines pilules sont étiquetées : «  à ne pas écraser “, alors parlez-en toujours avec le pharmacien ou votre docteur. Tous les comprimés ne doivent pas être écrasés et toutes gélules ne peuvent pas être ouvertes ! Préférez une suspension buvable (quand c’est possible), car elle peut être épaissie.

Diversifiez vos menus : des idées de recettes pour tous les gourmands

Purée de noix de coco et de mangue
Celui-ci est un vrai régal ! Mélangez la mangue mûre avec du lait de coco ou de la crème de coco dans une boîte – c’est tout !

Le sucre de la mangue est plus que suffisant pour parfumer ce dessert et la subtile noix de coco en arrière-plan est juste excellente.

Lait frappé à la banane

Prenez une banane, une boule de glace à la vanille et mettez du lait. Mixez le tout et vous pouvez rajouter une cuillère de miel.

Si vous trouvez la texture trop liquide, mettez une cuillère de gélifiant en poudre.

Si vous voulez d’autres conseils et d’autres recettes, je vous mets en lien les documentations du CHU de Nîmes et des hôpitaux de Saint-Maurice. Vous pouvez les consulter et même les télécharger sur votre Drive :

https : //drive.google.com/file/d/1mTKvoOQg09dJHplhbDeL_l-5HZvhg_FY/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/1OezAs-rHwNaK2bfcRlqsZi9SFqGsb01H/view?usp=sharing

Vous aussi vous avez d’autres recettes, des expériences à nous faire partager, vous pouvez le mettre en commentaire.

À bientôt pour un nouvel article

Vous pourriez aussi aimer...